Exclusif : rediffusion du documentaire « Rillettes, du lard ou du poulet »

Le documentaire de 52 mn réalisé par Elsa HAHARFI pour France 5 revient sur les réseaux du Printemps des Rillettes. Plus de 2 millions de personnes ont vu ce Doc du Dimanche en novembre et décembre 2020. Nous comptons sur vous pour en inviter quelques milliers de plus !

Accéder au documentaire vidéo

Si vous ne l’avez pas encore vu :
Elsa et son équipe font un tour de France des Rillettes, de leur variété et des savoir-faire qui les portent. Vous irez de la Sarthe et ses rillettes emblématiques de porc (le marché des Jacobins, l’histoire, le concours du Mans, l’élevage du Porc fermier de la Sarthe Label Rouge, la fabrication artisanale, les savoir-faire industriels) jusqu’à l’Aquitaine et les rillettes de poulet de race ancienne en passant par les rillettes de Touraine, leur sandwich géant de 2020 (*), leurs différences, leur IGP, …
Vous rencontrerez des gens passionnés, fiers de leur région, et surtout qui ont envie de partager des valeurs authentiques bien ancrées dans leur terroir et dans leur histoire.

A déguster et à partager sans modération, pour être à votre tour les Ambassadeurs de votre pays et de leurs magnifiques Rillettes !

Ce documentaire est rediffusé avec l’aimable autorisation de Elsa Haharfi et de la production de France Télévisions.

(*) C’est à l’occasion du Printemps des Rillettes 2019 que les Artisans Bouchers, Charcutiers et Boulangers de la Sarthe avaient réalisé le premier sandwich géant de l’histoire des Rillettes : 72 mètres en référence au numéro du département de la Sarthe. Ce sandwich a été réalisé sur le marché des Jacobins au Mans puis vendu au public ; le produit de la vente a été remis à l’association Cénomane pour le Don du Sang. En 2020, le projet était de le porter symboliquement à 72,72 m (pas un cm de plus ni un cm de moins), mais la Covid est passé par là. A la foire de Tours 2020, les Tourangeaux ont repris le flambeau en réalisant un sandwich de 2 x 37 mètres avec leurs propres Rillettes de Tours IGP. En 2021, c’est au tour des Mayennais de vouloir relever ce défi amical, ancré dans les savoir-faire ancestraux de nos régions.

Share This